Portrait d'une Yogini : Séverine Roche

janvier 13, 2018

Severine Roche Tayrona Yoga

Séverine exerce depuis plus de 20 ans le beau métier de masseur kinésithérapeute et pratiquait un peu le yoga pour se détendre principalement et enseignait quelques postures à ses patients jusqu’à sa rencontre, l’an dernier, avec Katy Misson et  Satiam Yoga qui ont été une vraie révélation et un catalyseur à une nouvelle orientation professionnelle. Cette formation lui a permis aujourd’hui de proposer à ses patients de devenir acteurs de leur santé en retrouvant leur alignement avec ce que la nature leur a offert et en prenant conscience de tout le potentiel qu’ils portent en eux.

Ils ont créé, avec son mari Xavier, l’association « Yogi c’est la vie », afin d’accompagner ceux qui le souhaitent, à travers cette approche holistique qu’est le yoga, vers une meilleure santé.

C’est tout naturellement que je lui ai posé quelques questions personnelles sur sa pratique du yoga que je partage avec vous aujourd’hui.

Comment es tu arrivée à prendre soin de toi?

Mon corps me l’a imposé.

Quelle pratique pour ton bien-être?

Marcher dans la nature, observer, écouter, ressentir, respirer tout ce qu’elle peut nous offrir. Effectuer quelques asanas au milieu de la forêt, juste au dessus de chez moi. Prendre un arbre dans mes bras et fermer les yeux.

Quel est le rituel de ta pratique?

Le soir, avant d’éteindre la lumière, j’aime m’allonger sur le dos et rester les yeux ouverts quelques instants pour faire le bilan de ma journée, de ce qui m’a comblé, de ce que je pourrais améliorer, de mon ressenti dans le moment présent. Si des émotions perturbatrices surviennent, je les observe, j’essaye de les comprendre, je place quelques pierres sur les chakras qu’elles affectent, je me centre sur ma respiration.

 Qu’en retires-tu? 

Une re-connexion avec moi-même, pour rester au plus près de ce que la nature m’a offert.

Qu’emportes-tu dans ton sac de yoga?

Mon tapis Ekolite Manduka vert, ma bouteille infuse à charbon actif, mes ipod et enceinte pour les flows (dans mes cours), mon cahier avec les citations, mantras ou mots de proches qui me touchent.

Quel est ton objet/accessoire fétiche?

Je n’en ai pas. Le mot fétiche est pour moi synonyme de dépendance, ce qui implique de prendre le risque de souffrir en cas de perte. Je préfère donc éviter de m’attacher à un objet.

Quels seraient tes conseils pour les Yoginis Tayrona?

Je pense que la meilleure façon d’être heureux consiste à faire de son son mieux pour soi, pour les autres, dans le présent. Il est inutile de se retourner vers les éléments douloureux du passé comme il est inutile de se projeter dans un futur incertain. Aimer, partager, écouter, accepter, pardonner, respecter autrui, la nature, s’octroyer des moments pour se recentrer, se ressourcer, sont pour moi source d’un bonheur inébranlable.

Où / comment pratiques tu?

J’aime la pratique en groupe, avec les énergies de chacun qui se rencontrent. Je participe aux cours de mon amie Karine à Studio K (38320) qui a une palette de différents styles de yoga qu’elle mélange au gré de cette énergie de groupe et de la sienne. Je pratique aussi avec mes patientes au cabinet et avec mon mari, dans notre association. Je participe à des workshops pour apprendre encore. Le yoga est pour moi un moyen d’échanges et de partage.

Quel est ton mantra/ phrase fétiche?

Je n’en ai pas vraiment. J’ai un recueil de citations, chansons, poèmes, mots d’amour, qui sont sources de méditation lorsque je réfléchis à un thème précis.

Pour commencer cette nouvelle année, je dirai :

« Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut être, croyez en vous et ils se réaliseront sûrement » (M.Luther King)

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter