LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 90 €

0

Votre panier est vide

Portrait d'une yogini adepte au Yoga de l'Énergie : Audrey

juillet 14, 2018

Audrey Tayrona Yoga

Audrey pratique le Yoga depuis 10 ans. Suite à un long parcours de danseuse, elle découvre le Yoga avec Gilberte Faury en 2007.

Après s’être formée dans différents styles (Vinyasa, Ashtanga, Prana Flow et Yin Yoga), elle trouve sa voie dans le Yoga de l’Énergie et se professionnalise au sein de l’Ecole de Yoga d’Evian.(EYE)

Membre de la FIDHY ( Fédération Inter-enseignement de Hatha Yoga), elle perpétue les enseignements de Roger Clerc qui fonde, en 1964, l’Ecole de Yoga de l’Energie à Paris.

C’est tout naturellement que je lui ai posé quelques questions personnelles sur sa pratique du yoga que je partage avec vous aujourd’hui.

Comment es tu arrivée à prendre soin de toi?

Après des années de maladie (mon corps a toujours eu tendance à beaucoup somatiser), du diabète de type 1 déclaré à l’âge de 6 ans en passant par une immunité affaiblie de plus en plus à l’âge adulte, j’ai compris que la maladie voulait simplement me dire des choses, me parler de mon mal, peut être plus profond que le seul symptôme physique apparent à la surface. J’ai donc commencer à envisager la santé comme un état global d’équilibre, et non uniquement comme une liste de symptômes à étouffer.

Quelle pratique pour ton bien-être?

J’ai une sadhana bien à moi. Une pratique récurrente qui s’est imposé à moi au fil des années variées de pratique de yoga en tout genre, une suite de postures dont mon corps a besoin. C’est la pratique qui est venue à moi de façon intuitive ou instinctive, comme un appel du corps à aller se glisser dans certaines postures tous les jours.

Quel est le rituel de ta pratique?

Je commence par me recentrer dans la posture de la graine ou de la shakti, je lâche le mental vers la Terre et m’arrondis au maximum. Je choisis une technique respiratoire pour apaiser les pensées et revenir en Moi. C’est la seule façon que j’ai trouvé pour apaiser mon corps et mon mental qui sont tous deux très…aériens et mouvants!

Je continue par des salutations au soleil pour réveil la structure musculaire et la chaleur dans le corps physique. Les battements du coeur augmentant j’arrive à passer dans une pratique plus énergétique, plus sensible.

J’effectue alors une série de Vinyasa, avec souvent beaucoup de postures d’ouverture du coeur, comme un élan vers la Vie, quelque chose qui m’aide à oser être moi, tout en retrouvant le plaisir d’une pratique dansée. Cela vient réconforter ma petite fille intérieur qui a passé beaucoup de temps dans les studios de danse.

Puis je finis par des postures très Yin au sol, pour équilibrer mon feu d’action avec un nécessaire lâcher prise et un côté plus doux, plus féminin. Je joue souvent avec des postures d’ouvertures de hanches pour lâcher les peurs. Je pratique la posture du héros qui réchauffe et ouvre Manipura Chakra. Cela m’aide beaucoup pour le équilibrer le diabète puisque c’est le pancréas qui s’ouvre énergiquement au ciel dans cette posture.

Enfin je choisis une inversion ( Chandelle ou équilibre sur la tête ou les mains ) pour inverser mon regard sur la Vie afin de m’ouvrir à tous les possibles.

Après une relaxation finale au sol, je médite quelques minutes afin de revenir à mon mantra du moment et y apporter toute ma plus belle énergie.

Qu’en retires-tu?

Une sensation de légèreté immense, tant mentale, que physique. Comme si j’y voyais plus clair, et que tout était bien plus simple dans ma Vie. Cela me permet d’aller droit au but dans mes actions sans m’éparpiller et en triant les priorités. Enfin cela m’aide beaucoup à oser vivre ma vie, en laissant le passé là où il est, sans angoisser sur l’avenir, rester présente à l’instant T.

Peut être que cela m’aide à Etre tout simplement.

Qu’emportes-tu dans ton sac de yoga?

De l’eau citronnée, mon ordinateur pour mes playlists et les textes que je lis à mes élèves (poème, légendes ou textes sacrés de l’Inde), un koshi , une bougie et le livre du moment.

Quel est ton objet/accessoire fétiche?

Un collier en perles de rudrashka. Il ne quitte jamais mon cou avant et après le cours, mon poignet pendant, et mon tapis durant la médiation.

Quels seraient tes conseils pour les Yoginis Tayrona?

Soyez vous ! Ne soyez pas parfaits, et cela même dans votre pratique de Yoga. Soyez persévérant et assidus dans votre pratique et puis ensuite fichez vous la paix et laisser vous Vivre !

Où / comment pratiques tu?

Partout ! En studio, chez moi, lors de formations, en vacances, en plein air, sur le lac grâce à ma planche de paddle, dans mon lit, dans mon jardin, sur un ponton…Chaque fois que je peux amener ma pratique en dehors du tapis est un cadeau que je me fais à moi même.

Quel est ton mantra/ phrase fétiche?

« Bizia uhaina bat da ». En Basque.
« La Vie est une vague. »

Je surf beaucoup quand je voyage et j’aime la comparaison des péripéties de la Vie telles des vagues sur lesquelles on prend plaisir à surfer , même si la recherche d’Equilibre est parfois longue et laborieuse… La Vie est une vague, attrapez la! Et même si vous passez plus de temps sous l’eau que sur la planche, ressortez de l’eau le sourire aux lèvres !

 

N'hésitez pas à retrouver Audrey sur son Facebook, et à aller consulter le site yogaIam.


Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter