Portrait d'une Yogini: Nancy R., une cliente heureuse et philosophe


Nancy Rousselle

 

Voici le portrait d'une yogini heureuse et philosophe, une cliente Tayronalife.com. J'ai fait la connaissance de Nancy par le biais d'échanges mail. Les premiers furent des demandes de conseils, puis des demandes concernant sa livraison et enfin l'envoi par cette dernière de cette photo où elle était toute contente et fière de découvrir son nouveau tapis de yoga commandé sur le site. Et là, j'ai été éblouie par son rayonnement.

Je lui ai demandé de nous faire partager son enthousiasme, ses conseils et sa pratique au travers de quelques questions personnelles sur sa pratique du yoga que je partage avec vous aujourd’hui. 

Et en toute humilité et sincérité, elle s'est prêtée au jeu du questionnaire de proust. Le résultat est plein de sagesse, de fraicheur et de clairvoyance. J'espère que cette initiative amorcera une longue série de portraits de clients tayronalife.com satisfaits et philosophes.

 

Comment es-tu arrivée à prendre soin de toi?

Deux conseils très basiques m’ont été donnés, il y a quelques années et ça m’a littéralement changé la vie :

  1. “Ce n’est pas en fuyant et en allant à l’autre bout de la terre que tu te sentiras mieux. Le problème continuera de te suivre n’importe où si tu ne le résouds pas en toi’”
  2. “Fiche-toi de ce que les autres pensent de toi”.

 

Le 1er est plus que vrai : il a y un peu moins de 10 ans je me sentais déprimée, perdue, j’avais envie de déménager loin de la ville où je vivais. J’ai suivi une psychanalyse pour mieux me comprendre et ce conseil est l’un des meilleurs que ma psy m’ai donné, même s’il m’a fallu encore quelques années pour réellement le comprendre...

L’idée est qu’il n’y a qu’en mettant de l’engrais dans son petit jardin intérieur qu’on arrive au bonheur et à éradiquer les problèmes. Le bonheur ne dépend que de nous.

Pour expliquer ma pensée : j’expérimente depuis quelques années le fait trouver le positif dans chaque situation que je vis, dans chaque moment de bonheur mais aussi dans chaque problème rencontré. Au début, j’ai eu la sensation de me comporter comme un Bisounours, mais petit à petit je me suis sentie profondément heureuse et épanouie.  Ce n’est venu de personne d’autre que de moi-même et çà a eu un effet assez puissant. Plus vous êtes heureux, plus vous partagez du bonheur et plus çà rend les autres heureux.

Les problèmes que l’on rencontre peuvent être abordés de deux manières : soit en ne voyant que le négatif de la situation et donc en s’auto-créant du stress. Soit en respirant un bon coup et en faisant un petit travail de visualisation : listez ce qu’il y a de positif dans votre vie, mais tentez aussi d’aborder votre problème en le visualisant dans ce qu’il produira de positif une fois qu’il sera réglé. Toute expérience nous sert tôt au tard de leçon pour grandir, alors autant accueillir votre problème dans ce sens. Restez calme, respirez un grand coup et forcez-vous à un peu de patience. Tout problème fini par trouver sa solution !

Enfin le 2e conseil est simplement de ne pas attacher d’importance à ce que les autres peuvent dire de nous. Les critiques sont toujours bonnes à prendre à condition qu’elles soient constructives. Sauf que la plupart du temps on se retrouve face à des jugements fondés sur des à priori. Nous passons rarement plus de quelques minutes ou heures avec les autres. Dans ce court laps de temps, il est difficile au final de savoir réellement qui est la personne en face de nous, ses convictions, ce qu’elle pense, ce qu’elle a vécu ou autre. Il est donc très facile de tomber dans le piège d’un jugement fondé uniquement sur quelques mots que cette personne nous aura dit ou simplement son apparence.

Ce conseil m’a permis de me détacher et de me sentir plus en paix vis à vis des autres. Il faut bien sur rester ouvert aux autres mais il faut aussi savoir qui on est soi-même et ce que l’on désire. Le tout est de se sentir en phase avec soi-même et se respecter. A partir de là, on prend soin de soi.

Quelle pratique pour ton bien-être?

Les activités physiques en général (danse, natation, yoga, crossfit) sont la base de mon bien-être. Le fait de bouger, de se reconnecter à son corps et de laisser libre court à nos mouvements m’apporte un profond bien-être.

Et dans le yoga j’ai trouvé un tout : une pratique à la fois physique mais aussi respiratoire et méditative. En commençant, il y a quelques années, je ne pensais pas devenir aussi accro et découvrir une pratique si riche ! Au début, je ne voyais que les asanas, mais petit à petit j’ai pris conscience de la puissance des pranayamas et du chant (mantras). Maintenant en cas de stress, je respire, je me concentre sur mon ressenti (“Je me sens stressée, est-ce que je peux le ressentir quelque part dans mon corps ?” Essayez, c’est magique !) et si besoin, je pratique quelques postures.

Quel est le rituel de ta pratique?

M’hydrater et pratiquer avec lenteur ! J’aime commencer une séance sans avoir soif. Ca me donne l’impression de pouvoir aller plus loin dans ma souplesse mais ça m’offre aussi une sensation de détox. J’aime aussi prendre le temps qu’il faut pour mes séances, je n’ai jamais l’heure près de moi quand je pratique car j’écoute avant tout les sensations de mon corps et de mon esprit : est-ce que je ressens encore des tensions dans cette posture ? Est-ce que je me sens entièrement détendue ? Est-ce que j’y prends du plaisir ? Les séances peuvent ainsi durer 5 minutes comme plusieurs heures !

Qu’en retires-tu? 

Je me sens simplement mieux dans ma peau. Je ressors de chaque séance bien plus détendue et heureuse qu’à l’habitude. C’est un rayon de soleil et une vrai pause dans mes journées.

Qu’emportes-tu dans ton sac de yoga?

Je ne voyage pas beaucoup mais je pense que ce dont je ne pourrais pas me passer ce sont quelques huiles essentielles ! La lavande est la plus importante pour moi : apaisante, cicatrisante, éloigne les bêbêtes et son odeur est une petite madeleine de Proust pour moi, elle me rappelle les balades en compagnie de ma grand-mère quand j’étais enfant, on allait souvent cueillir de la lavande !

Quel est ton objet/accessoire fétiche?

Je suis dans un mode de vie assez minimaliste et donne régulièrement à des associations ce qui m’encombre. Je ne pourrais donc pas choisir un objet fétiche car je ne pense pas en avoir, du moins rien ne me viens à l’esprit.

Quels seraient tes conseils pour les Yoginis Tayrona?

Soyez curieux ! Rencontrez du monde, essayez plusieurs formes de yoga mais aussi plusieurs formes d’activités, sportives ou culturelles. Il n’y a qu’en s’ouvrant aux différents univers qui existent que l’on peut enrichir sa pratique. Le yoga ne se résume pas à un enchaînement de postures pour se détendre mais plutôt à une ouverture et à un apprentissage perpétuel. C’est quelque chose de très subtil et difficile à expliquer mais qui se fait en écoutant, en expérimentant par soi-même.

Où / comment pratiques tu?

Je pratique principalement à la maison. J’ai beaucoup déménagé, c’était donc compliqué de m’investir correctement dans un cours. J’ai tout de même suivi quelques cours en pointillé avec plusieurs profs afin d’avoir des bases correctes.

Puis dernièrement j’ai rencontré une prof de yoga Vinyasa (le yoga que j’aime le plus pratiquer) à une trentaine de kilomètres de chez moi. J’aime beaucoup sa personnalité et j’ai commencé avec elle en septembre à raison d’une fois par semaine pour le moment, en espérant pouvoir petit à petit la voir plus souvent.

Je suis aussi curieuse de tester un stage ou une retraite. Et qui sait, peut-être rencontrer mon “maître yogi” ! Ca serai le rêve de vivre ça, comme dans les films !

 En attendant je pratique quotidiennement à la maison : parfois 5 min le matin en faisant simplement une salutation au soleil dans ma salle de bain pour me réveiller et me reconnecter à mes sensations et sortir du sommeil. Parfois, en faisant une grosse séance plus traditionnelle. Parfois, juste en méditant le soir pour m’apaiser. Et parfois tout ça dans la même journée. Chaque journée est différente et n’est jamais programmée. Le yoga vient de lui-même selon ce dont j’ai besoin.


J’utilise aussi beaucoup le réseau Instagram. J’ai découverts récemment une “mode” : des challenges lancés soit par des professeurs de yoga soit par des marques proposants des produits pour les yogis. Chaque jour une nouvelle posture à travailler est proposée, on peut se photographier et échanger librement avec la communauté qui y participe. C’est ces challenges qui m’ont poussé à approfondir ma pratique des asanas dernièrement.

Quel est ton mantra/ phrase fétiche?

“Si tu ne le fais pas, personne ne le fera pour toi” mais aussi “qui vivra verra”. Ces deux pensées me poussent depuis des années à faire du sport, oser aller là où j’en ai envie, dépasser ma timidité.

 

 

 

 


Laissez un commentaire