LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 90 €

0

Votre panier est vide

Postures et accessoires de yoga

janvier 15, 2019

Postures et accessoires de yoga

Que vous soyez débutant en yoga ou que vous ayez déjà une pratique régulière, l’usage de supports tels que la brique, le bolster et la sangle de yoga peut vous permettre d’évoluer dans certaines pauses. Ces accessoires peuvent être utilisés comme des prolongements du corps afin de l’étirer en profondeur et de faciliter la prise de la posture. Comme pour votre tapis de yoga, ne lésinez pas sur la qualité de vos accessoires de yoga. Préférez du matériel de yoga éco-responsable.

Voici quelques conseils pour bien utiliser ses accessoires de yoga dans sa pratique.

1. Utilisation de la brique de yoga dans la posture du triangle

    Le triangle est une asana importante dans la pratique du yoga. Trikonasana est une posture d’étirement des jambes et de l’ensemble du haut du corps, qui sollicite la colonne vertébrale et engage les muscles abdominaux.

    Lors de la prise de la posture, votre professeur vous conseillera de déposer la main soit sur votre tibia soit au sol. Il vous sera aussi possible de poser la main sur une brique, posée à la verticale ou à l’horizontale, selon votre souplesse. La brique constitue un excellent support d’appui pour cette posture.

    2. Utilisation de la sangle dans la posture de la pince assise

      Pashimottānāsana, la pince assise, est une position qui peut sembler frustrante à un débutant. En effet, dans cette posture, nous voulons d’emblée parvenir à attraper nos chevilles ou nos pieds. Mais, bien souvent, la posture procure une sensation trop forte dans l’arrière des jambes, pouvant même provoquer des crampes ou une gêne !

      Il s’agit d’une asana avec laquelle il faut savoir se montrer patient afin de remarquer une progression. Pour cela, l’usage de la sangle est vraiment bénéfique !

      Vous ferez passer la sangle de yoga derrière la plante des pieds et la saisirez de chaque côté, avec un bout dans la main gauche et l’autre dans la main droite. Ici, la sangle constitue le prolongement de vos bras. Plus vous évoluerez dans Pashimottānāsana plus vous pourrez rapprocher vos mains des pieds, jusqu’à ne plus avoir besoin de la sangle.

      Que vous utilisiez la sangle ou pas, nous vous recommandons d’écarter les coudes loin du buste, afin de ne pas trop tirer sur vos épaules et de bien étirer votre colonne vertébrale sans forcer.

      3. Utilisation de la Yoga Wheel dans la posture de l’enfant

        La yoga wheel est un outil méconnu mais qui est très efficace pour de nombreuses postures. Vous pourrez vous en servir comme support dans la posture de l’enfant, Bālasāna. Prenez la posture normalement, en vous asseyant sur les talons et en relâchant le haut du corps vers l’avant, le front posé au sol. Puis, attrapez le cerceau avec vos mains, afin de procurer un grand étirement au dos et aux épaules. Dans cette position, la nuque est relâchée, de façon à l’étirer également en douceur.

        4. Utilisation du bolster dans l’ouverture du cœur

          Le bolster de yoga est un accessoire que les yogis apprécient, car il s’agit d’un gros coussin confortable. Généralement, les élèves aiment bien s’asseoir sur le bolster en début de pratique, pour les exercices de pranayama ou de méditation. Il est aussi possible de s’en servir afin de pratiquer des postures d’ouverture du cœur. Vous placerez alors le bolster sous votre dos, entre les omoplates. Le simple fait de s’allonger dessus (en veillant à être bien centré) vous procurera une sensation d’amplitude et de lâcher prise agréable.

           

          Et vous, quels accessoires utilisez-vous dans votre routine de yoga ?

           

           


          Laisser un commentaire

          Inscrivez-vous à notre newsletter