Comment choisir son tapis de yoga !


 

Votre tapis de yoga est votre meilleur ami. Celui sur lequel vous pouvez toujours vous appuyer et que vous mettez à vos pieds. Un élément clé de votre pratique, pour qu’elle soit confortable et réussie. Épaisseur, densité, amorti, adhérence, matière, poids, taille, texture, procédé de fabrication…

Prenez le temps de choisir le tapis de yoga idéal, adapté à vos besoins autant qu’à vos envies. Et faites de votre « soul mat » une véritable âme sœur.

Ça y est, vous êtes mordu. Hatha yoga, Ashtanga Yoga, Vinyasa yoga, Anusara yoga, Kundalini yoga, Yin yoga, Bikram yoga… Qu’importe le flacon, vous avez avez accroché avec le yoga et ses bienfaits multiples.

Dans cette dynamique, vous vous demandez si ça ne vaudrait pas la peine de faire l’acquisition de votre propre tapis de yoga, et vous avez raison !

Car que celui ou celle qui n’a jamais pesté contre un tapis de yoga de studio qui sent pas la fleur, qui glisse, ou se déforme sous les postures nous jette le premier zafu !

Pour des raisons de coûts globaux à contenir, les tapis de yoga de studio sont en général des articles de qualité moindre, qui souffrent, en plus, d’un entretien réalisé la plupart du temps à la va-vite après une séance.

Aussi sont-ils souvent rendus glissants par les résidus de transpiration des mains et des pieds et trop « élastiques » par les nombreuses heures de cours qu’ils voient défiler. Un inconfort qui peut aussi devenir cause de blessure dans la tenue de postures d’amplitude élevée comme « The Wild Thing », par exemple, dans laquelle la bonne tenue du tapis de yoga en matière de rigidité est une garantie de sécurité. 

Vous pourriez aussi être tenté de pratiquer sur une natte de plage, un tapis de sol voire une serviette. Mais mieux vaut ranger cette idée au placard, car le tapis de yoga est un produit technique, qui compile des qualités essentielles à l’activité : de l’adhérence au sol, une texture et une matière étudiées pour éviter que vos pieds et vos mains ne glissent dans les asanas, une épaisseur variable (allant de 1,5 à 6 mm voire davantage en fonction de vos besoins) permettant d’amortir les pressions et de protéger de la dureté du sol, un poids contenu…

Définissez vos besoins en fonction de votre pratique pour bien choisir votre tapis de yoga

Alors que, une quinzaine d’années plus tôt, l’offre se limitait à un seul tapis de yoga en PVC rose ou violet réputé pour sa rigidité, aujourd’hui, le choix en matière de soul mat est vaste ; et les gammes de prix, étendues. Bien sûr, vous pouvez choisir de faire l’acquisition d’un tapis de fitness à bas prix dans une grande surface spécialisée dans le sport, mais les caractéristiques techniques de celui-ci (souvent trop épais et dotée d’une élasticité trop élevée) ne correspondent pas aux besoins du yoga.

Au bout de quelques séances, vous éprouverez donc le besoin d’investir de nouveau, alors autant faire l’économie de cette première dépense inutile et investir tout de suite dans un article pertinent, qui va vous donner satisfaction.

Car loin d’être un accessoire secondaire, le tapis de yoga constitue LA base pour une pratique agréable et performante. De façon symbolique, c’est votre « pré carré » yogique, votre maison, cette demeure dans laquelle vous entrez avant de rentrer en vous, mettant l’écoute de votre corps au diapason de votre esprit, pour une pratique épanouie. Il va donc mériter que vous vous penchiez avec souplesse – bien entendu – mais intérêt sur son cas, car c’est la fondation sur laquelle vous allez venir vous poser durant toute votre séance

Afin d’y voir plus clair parmi les gammes proposées, pour choisir votre tapis de yoga avec soin, vous allez devoir commencer par vous demander quels sont vos besoins.

Allez-vous pratiquer régulièrement ? Une, deux, trois fois par semaine voire quotidiennement ? Dans ce cas, la robustesse et la résistance seront à privilégier, et l’atout d’une garantie à vie comme celle que propose la marque californienne Manduka avec son modèle Mat PRO, référence historique de la catégorie des souls mats, constituera un indéniable atout.

Pratiquerez-vous chez vous ? La considération du poids sera moins capitale et vous pourrez privilégier un modèle plus épais que si vous souhaitez le transporter souvent (pour vous rendre à vos cours ou l’emmener en voyage). Dans ce cas, vous adopterez un modèle léger, voire pliable, comme le EKO SuperLite, toujours chez Manduka.

Adhérence, épaisseur, matière et esthétique, établissez votre échelle de valeurs entre ces 4 points cardinaux pour ne pas perdre votre nord dans le choix de votre tapis de yoga

Un tapis de yoga de qualité : on adhère !

Afin de vous permettre de pratiquer en confort et en toute sécurité, un tapis de yoga doit combiner 2 types d’adhérence : antidérapant, il doit rester en place au sol, y compris sur des surfaces lisses type carrelage, et bénéficier d’une face supérieure adhérente, afin de ne pas glisser des mains et des pieds durant l’enchaînement des postures et la tenue de leur alignement. Privilégiez les modèles disposant de 2 structures inférieure et supérieure distinctes, afin de conjuguer ces 2 aspects.

Les tapis de yoga en PVC sont réputés pour leur adhérence, mais leurs qualités antidérapantes sont optimisées lorsqu’ils sont propres. Vous devrez donc le laver régulièrement, dès que vos mains et pieds commencent à glisser. Il existe pour cela des sprays nettoyant spécialement conçus pour les tapis. Ou optez pour une solution maison à base de vinaigre et d’huile essentielle.

Si vous ne souhaitez pas pratiquer sur un tapis de yoga en PVC, les soul mats en matière naturelle (caoutchouc, jute, coton) abondent ! Leurs qualités d’adhérence sont alors souvent renforcées par un travail de la surface supérieure particulier. Leur texture intègre généralement du relief (tressage, tissage, alvéoles…) antidérapant, qui permet de maintenir les asanas confortablement. Vous avez le choix entre le tapis EcoYoga en jute et gomme naturels, ou le tapis Eko Lite de Manduka ou le tapis Jade Harmony qui répondent parfaitement à cette attente

Épais ? Oui, mais pas trop !

La question de l’épaisseur de votre tapis de yoga va dépendre de votre pratique (selon que vous tenez longtemps les postures, comme dans le Yin yoga, par exemple, ou que vous les enchaînez plus dynamiquement, à l’instar du Kundalini yoga notamment), de votre envie de confort et de votre sensibilité proprioceptive.

Les modèles les plus fins (1,5 mm), que l’on peut souvent plier plutôt que rouler et qui tiennent donc moins de place dans un sac de voyage, sont parfaits pour être transportés car ils sont aussi synonymes de légèreté. Mais ils offrent en général un amorti et une protection contre la dureté du sol limités, ce qui peut s’avérer douloureux et inconfortable (dans les postures sur les genoux ou sur la tête, par exemple) en fonction de votre sensibilité. Il est conseillé de les utiliser sur un sol pas trop dur ou en sur-tapis. Vous avez dans cette gamme le eKO Superlite de Manduka, le tapis de voyage Combo de YogaDesignLab et les tapis Yuj.

Pour un tapis de yoga, l’épaisseur la plus courante oscille entre 3 et 5 mm, ce qui assure à la fois un confort dans la pratique et un poids contenu qui vous permettra de le transporter sans trop transpirer lorsque vous vous déplacez (pour aller en cours ou pratiquer en extérieur, au parc, sur la plage, sur une terrasse, par exemple). Voire, votre soul mat pourra constituer un cale-dos ou un cale-tête douillet dans les transports en commun !

Si vous pratiquez chez vous, que la place pour le rangement n’est pas un problème et que vous privilégiez l’amorti pour vous protéger de la pression sur le sol, vous pourrez opter pour un tapis de yoga de 5 mm voire au-delà (certains modèles vont jusqu’à 1 cm voire plus), mais vous risquez alors de perdre en sensibilité proprioceptive.

Plus épais, votre tapis de yoga vous isole davantage du sol, ce qui peut perturber l’échange d’informations au niveau de la proprioception et rendre la tenue d’équilibre (comme dans la posture de l’arbre, par exemple) plus délicate. 

Entrée en matière : PVC ou naturelle ?

PVC, jute, coton biologique ou naturel, caoutchouc naturel et recyclé… Derrière le choix de la matière de votre tapis de yoga affleure également la question de son procédé de fabrication. À l’instar des premiers tapis de yoga du marché, la plupart des tapis d’entrée et moyenne gammes sont fabriqués en matières plastiques et viennent directement de Chine, sans respect de l’environnement.

Mais ces modèles PVC (pour « polyvinyles chlorids », dits aussi « vinyles ») tendent à laisser la place à des produits réalisés dans des matières plus respectueuses de l’environnement, qui correspondent autant aux aspirations écologiques croissantes qu’aux objectifs environnementaux fixés par les instances internationales.

Et si la majeure partie des usines de production se trouve en Asie, celle-ci n’est pas synonyme pour autant de qualité moindre : le renforcement des normes et l’amélioration des conditions de travail plus réglementées y sont pour beaucoup. Néanmoins, il existe également des sites de production en Europe (en Allemagne, comme pour Bodhi, ou en Écosse pour ÉcoYoga, par exemple). 

Souvent, les tapis « éco-friendly » sont un peu plus chers que les modèles plastiques et leur tenue dans le temps évolue, ils sont en quelque sorte « vivants ». En atteste par exemple l’odeur de caoutchouc qui se dégage des tapis en gomme naturelle et s’estompe au fil des années.

Ces modèles respectueux de l’environnement ne recourent pas à des additifs chimiques, ils n’utilisent donc pas de colles toxiques, et certains sont totalement biodégradables, s’associent à des démarches environnementales pour éviter la déforestation (lorsqu’ils sont en caoutchouc, notamment) ou soutenir les économies locales de pays en développement… La sélection de votre tapis de yoga en fonction de sa matière est donc aussi un choix éthique.

Dans votre pratique, sachez qu’un tapis en matière naturelle a tendance à glisser davantage qu’un modèle en PVC (c’est d’ailleurs ce qui a valu un certain succès à ce dernier dans les années 1980, grâce à l’utilisation de phtalates notamment, mais encore faut-il que ce dernier soit propre et bien entretenu !). Toutefois, les progrès réalisés en matière de recherche et développement permettent aujourd’hui de trouver sur le marché des tapis de yoga naturels à l’adhérence optimale grâce à des revêtements supérieurs spécifiques (en caoutchouc naturel, par exemple, ou avec des tissages et des effets texturés étudiés). La gamme EkoLite de Manduka est le résultat de ces recherches. Son adhérence optimale est reconnue par l’ensemble de la communauté Yogi.

Seule attention à avoir : si vous êtes allergique au latex, les modèles en caoutchouc naturel vous seront déconseillés, regardez alors bien la structure du tapis de yoga que vous envisagez afin d’être sûr qu’aucun composant allergique pour vous n’est présent.

Le grand méchant look : une donnée subjective… mais cruciale !

Dernier point à étudier, mais pas des moindres : l’esthétique de votre tapis de yoga. Conscientes de l’attrait croissant pour la pratique et de l’importance d’un marketing séduisant, les marques travaillent de plus en plus le design, les coloris et le graphisme de leurs tapis de yoga.

Le yoga n’échappe pas à la dimension « fashionista », et c’est tant mieux. Toutes les marques de vêtements de Yoga propose leurs accessoires de pratique en fonction de leur collection. Mais souvent l’esthétique prime sur la technicité.

Chacun pourra ainsi trouver tapis à son pied pour une pratique épanouie, qui lui ressemble. Sachez toutefois que vous paierez parfois davantage la marque et une sérigraphie « tendance » que le produit technique qu’elle recouvre.

Et le prix, justement ?

Vous trouverez bien évidemment des modèles d’entrée de gamme, autour d’une dizaine d’euros. Ceux-ci offrent une qualité en rapport avec leur prix : limitée. Leur durée de vie souvent courte et leurs performances techniques restreintes vous pousseront à réinvestir rapidement.

Alors mieux vaut prendre le temps de bien choisir votre tapis de yoga et l’envisager comme un investissement pertinent, afin de pratiquer dans les meilleures conditions possibles.

Et maintenant, à vos tapis, pour une pratique épanouie !

Si vous avez besoin de conseils sur mesure dans votre choix de tapis, n’hésitez pas à nous contacter. Nos experts vous répondront très rapidement. Livraison@tayraonalife.com


2 commentaires


  • Smetryamexy

    http://allocating.one


  • Bouani

    conseil pour un tapis yoga ¨Iyengar¨! merci


Laissez un commentaire