LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 90 €

0

Votre panier est vide

Portrait de Maxime Furst, passionné, surfer et backpacker

mai 11, 2019

Portrait de maxime Pot, passionné, surfer et backpacker

Backpacker passionné, Maxime a vécu 4 ans à l’étranger, notamment en Australie, en Corée, au Brésil, et dernièrement en Indonésie. Il est surfeur et sauveteur sur les plages girondines, et a commencé le yoga, comme une activité complémentaire au surf, lorsqu’il se trouvait loin de l’océan.

Il a commencé par pratiquer le yoga Bikram, puis sa curiosité naturelle l’a amené à expérimenter d’autres styles de yoga, notamment le hatha, le hatha flow, le ashtanga, le yin et le vinyasa. Par sa pratique, il a ressenti une intense sensation de bien-être et une amélioration de son équilibre de vie, ce qu’il souhaite partager avec les autres. Il s’est donc formé en tant que professeur de yoga en Indonésie, auprès de Tomomi Kojima, et enseigne actuellement à Bordeaux.

C’est tout naturellement que je lui ai posé quelques questions personnelles sur sa pratique du yoga que je partage avec vous aujourd’hui.

Comment es tu arrivé à prendre soin de toi?

Dans ce monde qui bouge en permanence, on est soumis à de nombreuses pressions (professionnelles et personnelles), et pour prendre soin de moi, je me suis progressivement recentré sur 3 axes :

Focaliser sur ma passion première, le surf, notamment en me rapprochant de l’océan – je me suis installé à Bordeaux il y a 3 ans et demi - et en allant dans les vagues aussi régulièrement que possible;

Pratiquer et enseigner le yoga, qui est passé pour moi, d’une pratique bien-être ponctuelle, à une véritable passion que je souhaite partager avec le plus grand nombre;

Prendre soin de mon alimentation.

Quelle pratique pour ton bien-être?

Pour mon bien-être, je pratique quotidiennement la méditation et je pratique le yoga vinyasa, hatha et yin avec des professeurs qui m’inspirent. Ponctuellement, notamment en hiver, j’aime pratiquer le yoga bikram.

Au-delà du yoga, j’essaye d’aller régulièrement à l’océan, pour me reconnecter avec la nature et pratiquer le surf/le bodysurf, et je pratique hebdomadairement la natation et la course à pied.

Quel est le rituel de ta pratique?

Je commence toujours par un moment de méditation, assis sur une brique ou un coussin. Puis je passe un moment en balasana/posture de l’enfant, pour me concentrer sur ma respiration et rentrer dans ma pratique. La grande majorité du temps, j’enchaine une pratique Yang/dynamique avec une pratique plus Yin.

Qu’en retires-tu? 

Ma pratique me permet de me prendre du temps pour moi qui me permet de créer de l’espace mental, d’explorer et de me connecter avec mon ressenti intérieur et de mettre en mouvement mon corps. Après une pratique, je me sens plus léger dans ma tête et dans mon corps.

Qu’emportes-tu dans ton sac de yoga?

Mon tapis, mes vêtements de yoga, une gourde d’eau et parfois une serviette (pour les pratiques intenses : vinyasa et bikram), et mon carnet de notes – que j’utilise pour préparer mes cours ou prendre des notes concernant les cours qui m’inspirent.

Quel est ton objet/accessoire fétiche?

Je dirais mon sac à dos, que j’utilise aussi bien pour mes voyages que dans le quotidien pour mes séances de yoga, mes entrainements de natation ou même pour faire les courses.

Quels seraient tes conseils pour les Yoginis Tayrona?

J’aimerais partager des conseils que j’ai moi même reçus de mes professeurs, notamment :

  • d’être à l’écoute de soi, de pratiquer pour soi, se baser sur son propre ressenti
  • mais aussi de prendre du temps pour le savasana, posture la plus importante d’une séance de yoga.

Où / comment pratiques tu?

Je pratique aussi bien en studio auprès de professeurs qui m’inspirent, que chez moi.

Mes pratiques sont assez variées et dépendent notamment de mon humeur/mes envies/mes besoins du moment. J’essaye toujours d’être à l’écoute et en phase avec mon corps. 

Quel est ton mantra/ phrase fétiche?

Mes citations fétiches sont les suivantes :

 

«La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit» 
Oscar Wilde

 

« Deux routes s'offraient à moi, et là, j'ai suivi celle où l'on n'allait pas, et j'ai compris toute la différence » - Robert Frost

 

Instagram : https://www.instagram.com/maximefurst/

Page Facebook : https://www.facebook.com/maximefurstyoga/


Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter