LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 90 €

0

Votre panier est vide

Portrait de Victoria Bardiau, Yoga teacher, Graphic designer & Content creator

mars 16, 2019

Portrait de Victoria Bardiau, Yoga teacher, Graphic designer & Content creator

Victoria Bardiau, ou Mila, est une jeune professeure de yoga belge, passionnée, curieuse et créative. Elle aime la vie, les gens et les surprises. Professeure de yoga, cavalière, adepte des réseaux sociaux et du partage d’une vie plus consciente, graphiste et créatrice de contenu, organisatrice d’événements, de workshops et de retraites, voyageuse, nomade, rêveuse...

C’est tout naturellement que je lui ai posé quelques questions personnelles sur sa pratique du yoga que je partage avec vous aujourd’hui.

Comment es tu arrivée à prendre soin de toi?

Le départ est souvent le même… L’amour. Ou plutôt, l’absence de l’amour.

Suite à un chagrin d’amour, je me suis retrouvée seule. Seule face à moi-même, seule face à mes peurs, seule face à mes envies. Plus personne pour me dire que j’étais belle, forte ou intelligente. Plus personne pour prendre des décisions à ma place. C’était le précipice. L’abandon. La solitude. La vérité. Je n’étais pas sûre de moi, je doutais, j’avais peur, j’étais incapable d’être seule, j’étais dépendante, de l’amour des autres et de tout ce qui pouvait m’éloigner de ressentir ce que je ressentais réellement au fond de moi-même.

En me retrouvant face à mon passé, à mes démons, je me suis rendue compte que mes pensées et mes émotions façonnaient ma vie et les évènements qui les rythmaient. Que devais-je comprendre ? Que devais-je changer pour changer ma réalité ? J’ai toujours senti que j’étais un peu différente des autres, parfois trop sensible, parfois trop créative, parfois trop vive. J’ai enfin commencé à me renseigner, à lire, à découvrir de nouvelles approches, et puis, un jour, une amie m’a emmené à mon premier cours de yoga… C’était magique. C’était le déclic. J’ai beaucoup pleuré à mes premiers cours et c’est là que j’ai compris qu’il se passait réellement quelque chose et que mes intuitions étaient justes.

Quelle pratique pour ton bien-être?

Du yoga, de l’équitation, du sport, de la nature, des voyages, des rencontres, des livres, de la créativité, de l’écriture…

Quel est le rituel de ta pratique?

Je ne suis pas très disciplinée quand il s’agit de moi, je préfère donc pratiquer dans un studio. Mais il m’arrive quand même de pratiquer seule chez moi. Dans ce cas-là, je mets une playlist qui match mon énergie du moment et qui m’aidera à faire sortir une émotion qui me semble bloquée. Je commence par écrire dans mon petit carnet d’intention et de gratitude, puis je flow, souvent les yeux fermés, et je me laisse bercer… je garde toujours mon carnet près de moi, parce qu’il m’arrive souvent de comprendre ou de débloquer certaines choses en pleine pratique.

Qu’en retires-tu? 

Une sérénité infaillible. Parfois l’envie brûlante d’avancer, parfois le besoin de me reposer. Mais à chaque fois, cela me donne la réponse à mes questions et m’invite à faire ce qui est juste pour moi et pour mon corps, que j’ai souvent tendance à ne pas assez écouter.

Qu’emportes-tu dans ton sac de yoga?

Toujours ma gourde (DrinkBig Bottle), mon carnet sur lequel j’ai dessiné et écrit AMOUR, mon huile essentielle de rose blanche et mon rescue, fleur de bach.

Quel est ton objet/accessoire fétiche?

Mon mala que j’ai fait moi-même. Il y a un nœud entre chacune des perles et j’ai choisi avec une intention très spéciale chacune des pierres qui vient orner mon collier.

Quels seraient tes conseils pour les Yoginis Tayrona?

Laissons notre égo en dehors de notre tapis. N’essayons pas d’aller trop vite, trop loin. Prenons le temps, le temps d’écouter notre corps, le temps de ressentir, le temps d’observer, le temps de profiter de chaque posture. Prenons conscience que la manière dont nous sommes, dont nous agissons, dont nous réagissons sur notre tapis n’est qu’une magnifique métaphore de la vie, de notre vie. Ce que vous débloquez sur votre tapis se débloquera dans votre vie, et vice versa.

Ne skipper jamais Savasana. Premièrement, parce que c’est la meilleure posture, ensuite, parce que c’est la posture qui permet à notre corps d’intégrer notre pratique.

Où / comment pratiques tu?

J’aime pratiquer le matin, parce que cela me permet d’avoir une intention pour ma journée et de commencer avec un corps et un esprit plus clair, plus serein, plus vif.

Je pratique chez Yoga Room à Bruxelles et chez Casa Vinyasa à Lisbonne. Sinon, chez moi, dans un parc, sur la plage…

Et puis, finalement, le yoga, je le pratique tout le temps, tous les jours, puisque c’est devenu ma philosophie de vie.

Quel est ton mantra/ phrase fétiche?

Aime vie !

Ça vient de mvy (qui se prononce aime vie), qui vient de Mila Victoria Yoga, qui est mon petit nom instagram. Cela résume très bien qui je suis, ce que je fais et comment je fais pour me relever après chaque chute.

 

milavictoriayoga on Instagram


Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter