LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 90 €

0

Votre panier est vide

Pourquoi la respiration est importante dans la pratique de yoga ?

mars 14, 2018

Importance de la respiration - Tayrona Yoga

Avez-vous déjà testé le yoga ? C’est une pratique corps esprit qui à mon sens permet de bien se détendre, si vous êtes souvent en proie au stress. Les yogistes réalisent des postures, appelées asanas. Mais, sachez que cela ne s’arrête pas à de simples positions, la respiration humaine étant primordiale dans le yoga. Respirer représente la vie, car elle permet au corps de survivre en se rechargeant en oxygène et rejetant du CO². Malheureusement, celle-ci est bien souvent inconsciente, mal réalisée ou trop rapide. Alors de quoi vais-je vous parler ici ? La respiration dans le yoga que je veux vous montrer ici, se nomme Prânâyâma, est consciente, profonde et procure plusieurs vertus.

Prânâyâma : l’art de la respiration en yoga

Un peu d’étymologie ! En sanskrit, Prânâyâma signifie énergie (Prana) et vitalité (Ayama). Mais, vous n’êtes pas plus avancé. C’est la pratique du souffle par des exercices permettant de maîtriser et d’orienter de manière consciente l’énergie Prana.

Tout comme moi vous pouvez vivre une période où vous êtes plus stressé ou angoissé. C’est humain, non ? Résultat, votre respiration est plus saccadée et courte. Vous pouvez même vous sentir mal. À mon sens, une bonne respiration abdominale est lente et consciente.

La respiration yoga est un principe fondamental dans la pratique du yoga. Les postures sont toujours associées à la respiration yogiste qui les rythme. L’un ne va pas sans l’autre. Sans l’énergie Prana, le yoga n’aurait pas lieu d’être. Comme celle-ci est apportée par le souffle alors la respiration est importante. Logique, non ? Le souffle aide à faire circuler l’énergie vitale dans le corps procurant plusieurs bienfaits pour une bonne santé :

- Vous vous sentez plus en forme physiquement,

- Vous êtes plus zen,

- Cela vous aide à faire baisser votre tension artérielle et éliminer les toxines,

- Vous pouvez vous concentrer plus facilement,

- Votre circulation sanguine est améliorée,

- Votre confiance en vous est augmentée,

- Votre esprit est plus clair,

- Vous luttez plus efficacement contre certaines maladies.

Maintenant, un peu de pratique. La respiration Prânâyâma se réalise par le nez tout en se concentrant sur votre souffle. En premier, vous expirez et sortez l’excédent d’air de vos poumons. Puis, vous inspirez l’air extérieur appelé Prana. Vos respirations sont profondes et lentes. Les expirations sont deux fois plus longues. Après une inspiration et expiration, faites une pause respiratoire de quelques secondes. Sachez qu’il existe diverses respirations en yoga.

Dans la jungle des respirations yogiques

Respiration complète

Si vous ne deviez en retenir qu’une, ça serait bien celle-là, car c’est la respiration en yoga la plus connue. Elle associe la respiration abdominale, thoracique et claviculaire. Vous inspirez de bas en haut (ventre, côtes, clavicules) et même chose pour l’expiration.

Respiration alternée

En position assise, bouchez une narine puis pratiquez la respiration complète. Faites cela en alternant les narines. Inspirez par celle qui est ouverte puis expirez par celle qui est fermée. Ce souffle permet de stimuler un hémisphère du cerveau puis l’autre.

Respiration solaire 

C’est la méthode par excellence pour diffuser l’énergie Prana dans l’ensemble du corps. La respiration solaire est complète, debout ou assise, mais en plus avec des mouvements de bras suivant le souffle. À l’inspiration vos membres montent du ventre jusqu’au-dessus de la tête, formant un cercle. S’ensuit une pause respiratoire.

Alors, vous savez quoi ? Mon conseil en période de stress, adoptez la respiration consciente notamment lors d’une séance de yoga. N’hésitez pas à lire l’article sur les bienfaits du yoga pour plus d’informations sur les avantages de la pratique.


Laisser un commentaire