0

Votre panier est vide

Lexique : les mots à connaître pour comprendre le Yoga et sa philosophie

février 18, 2021

2 Commentaires

Lexique : les mots à connaître pour comprendre le Yoga et sa philosophie

Tu commences le yoga, ou tu t'intéresses aux noms des postures de yoga ou tout simplement tu évolues dans ta pratique et tu t'intéresses au côté spirituel et philosophique du yoga. Ce lexique est fait pour toi. Tu trouveras une courte définition des mots en sanskrit utilisés par ton professeur de yoga et leur signification originelle. 

Pour être complet, nous essayerons de le compléter et des articles de notre blog les développe déjà.

Bonne lecture et à vos tapis de yoga

Patricia 

Yoga (YUJ)

Commençons par le principal et plus connu de tous : le mot « yoga » dont la racine provient du radical YUJ en sanskrit. Non, le terme « yoga » n’a pas été inventé par les Européens pour désigner un sport. Son origine remonte à plus de 3 000 ans avant notre ère. Par la suite, cette racine s’est transformée en JUG ou YUG selon le modèle indo-européen.

Les termes sanskrits possèdent souvent plusieurs significations. YUJ peut signifier :

  • action d’atteler ;
  • unir, lier ;
  • mode d’emploi, technique ;
  • discipline spirituelle ;
  • état d’union ou d’unité de l’être subjectif avec le Suprême (Aur).

Les textes védiques (textes sacrés religieux anciens provenant d’Inde) sont les premiers écrits à employer la racine YUJ, mais ce mot ne concernait pas encore la discipline spirituelle que l’on connaît aujourd’hui.

C’est entre le IIe et Ve siècle av. J.-C. que la philosophie du yoga fera son apparition pour la première fois dans les « Upanishads » (ensemble de textes philosophiques qui fondent les bases théoriques de la religion hindoue).

À partir de là, les Upanishads utilisèrent le mot yoga dans un sens large pour exprimer l’effort, le mode d’emploi, la technique.

Aujourd’hui, le yoga nous enseigne l’union de l’être humain représenté par son âme, son corps et son esprit, avec le divin ou l’Esprit Suprême. Cette communion incite à l’éveil de la conscience, mais aussi de nous libérer de nos blocages émotionnels ou physiques.

Âsana 

C’est un terme courant et largement utilisé dans la pratique du yoga, car il désigne « la posture ». En sanskrit, « âs » la racine du mot Âsana peut vouloir dire :

  • être ;
  • habiter ;
  • exister ;
  • s’asseoir, siège ou assise.

Dans la pratique du yoga, les asanas contribuent à développer « prana » soit l’énergie vitale. Les asanas entretiennent le corps physique et équilibrent les énergies.

La salutation au Soleil est un bel exemple d’asana, on l’appelle aussi « Sūryanamaskāra ».

Prana 

« Prana » évoque le souffle vital, prana est partout et source de tout, il est cette force infinie et omniprésente qui nous entoure dans l’univers. Il est le principe de vie.

Prana nous anime et nous donne cette énergie dynamisante et ressourçante. Lors de vos asanas, vous aidez prana à circuler en vous. En sollicitant la source vitale, vous pouvez lutter contre les maladies, les maux physiques et psychiques, ainsi que les angoisses et l’anxiété.

Pranayama 

« Prânayama » vient de « prâna ». Prana est l’énergie vitale et yama le contrôle de celle-ci, ce qui veut dire : le contrôle du souffle.

Pranayama dans le yoga désigne l’ensemble des pratiques respiratoires qui permettent de contrôler, faire circuler et amener Prâna dans notre être.

Les pranayamas sont l’essence du yoga, car la maîtrise du souffle aide à dynamiser ou apaiser le corps et l’esprit, selon l’effet recherché. Les exercices de respiration accompagnent vos asanas, ainsi vous pouvez : calmer votre esprit tourmenté, dynamiser votre corps ou le détendre, ou encore libérer vos blocages.

Comme expliquer dans les Sutras de Patanjali (l’ouvrage de référence du yoga), Prânayama est une branche à part entière du yoga, elle est indispensable à sa pratique. Nous y reviendrons en seconde partie.

Sankalpa 

Bouddha nous enseigne : « Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde ».

Sankalpa dans le yoga est le pouvoir de l’intention. Cette petite chose que vous allez prendre soin de faire murir en vous et de formuler pour ne faire plus qu’un avec elle et jusqu’à en être intimement convaincu.

Sankalpa est une phrase positive qui décrit ce que l’on souhaite voir s’incarner dans notre vie. Pour que la magie opère, vous devez formuler votre intention avec simplicité, positivité et conviction.

Préféré, par exemple : « J’ai confiance en moi » plutôt que « je veux avoir confiance en moi ».

C’est une graine que vous plantez en vous, une notion qui va germer jusqu’à devenir réalité et modeler votre vie.

Mantra             

Les mantras sont ces sons ou paroles sacrées que les yogis les plus sages répètent lors de leurs séances de méditation. Les vibrations de ces chants sont si puissantes qu’elles agissent sur l’environnement et celui qui les récite.

Le mantra a le pouvoir de protéger l’individu, il aide à canaliser les forces mentales. Le plus connu de tous est le mantra appelé Aum ou Om.

Bandha

Bandha veut dire : verrouiller, bloquer ou sceller. Dans la pratique du yoga, cela revient à contracter une partie du corps bien définie. C’est pourquoi vous entendez régulièrement en cours de yoga : « Engagez Mula Bandha », soit : contractez votre zone pelvienne.

En contractant vos bandhas pendant vos asanas et à l’aide de pranayama, vous aidez Prâna à circuler. Les bandhas agissent directement sur l’énergie vitale. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à les canaliser pour accumuler ou orienter cette énergie.

Il y a 3 principaux bandhas :

  • Mula-Bandha (Moula-banda) : il s’effectue en contractant le périnée et représente le premier chakra ;
  • Uddiyana-Bandha (oudianabanda) : qui est la contraction de l’abdomen, il s’apparente aux 2e et 3e chakras ;
  • Jalandara-Bandha (djalandara-banda) : c’est la contraction du cou et de la gorge, mais aussi là où se situe notre 5e 

Hatha 

En décomposant ses syllabes on découvre la signification originale du mot « hatha » : ah pour soleil et thapour la lune ou l’union de la lune et du soleil.

Le Hatha yoga vise donc à unir ces deux énergies pour trouver l’équilibre. En français, hatha yoga signifie : le yoga de la ténacité ou de la force.

Le hatha yoga est l’alliance du contrôle du souffle (pranayama) à des postures physiques (asanas), à des mantras et à de la méditation.

Samskara 

Samskara représente les imprégnations qui se forment sur notre mental et qui créent des habitudes comportementales inconscientes. Samskara renvoie à l’inconscient. On apprend dans les Yoga sutra que ces samskaras, ou conditionnement de l’esprit peuvent être une source de mal-être.

Le yoga est justement fait pour contrer ces samskaras négatifs et les transformer en une imprégnation positive. C’est tout l’intérêt de la pratique yogique, reconditionner l’esprit pour plus d’équilibre, apaiser les souffrances et dénouer les blocages.

Samadhi 

Le mot « samadhi » tient ses origines du yoga hindou et du bouddhisme. La racine « sam » veut dire : établissement, maintien, « adhi » exprime : la conscience, l’attention. Dans un sens plus généralisé et notamment dans le yoga, samadhi signifie : union, totalité, accomplissement, achèvement, mise en ordre, rangement, concentration totale de l’esprit, contemplation, absorption.

Ceux qui pratiquent le yoga ashtanga connaissent bien ce terme, c’est ainsi que l’on nomme la huitième et dernière étape de cette pratique exposée dans les Yoga Sûtra de Patanjali. C’est un voyage de l’esprit qui mène le pratiquant à la « réalité ultime ».

Brahma

En sanskrit « Brahma » est : la divine essence du monde. Dans la mythologie hindoue, c’est le créateur de toute chose. Il est le premier dieu, celui qui créa Indra (ou Shiva) ainsi que Vishnu. Ensemble, ils forment la Trimurti (trinité ou cycle de l’univers).

On le représente souvent avec quatre têtes et quatre bras. Dans le yoga, ces 4 têtes sont à l’origine du « Brahma Mudra », un exercice qui allie le son et les mouvements de la tête pour détendre la nuque. Enfin, Brahma dans le yoga est l’énergie créatrice.

Shiva 

Shiva est certainement la divinité hindoue la plus connue et la plus représentée de toutes. Son nom veut dire : « le bienfaisant ou celui qui porte bonheur ». Shiva est un dieu très puissant dans l’hindouisme, il peut créer comme détruire.

C’est le dieu inconditionnel du Yoga, symbole de la conscience pure. C’est justement l’union entre la conscience (Shiva) et l’énergie (Shakti : déesse et épouse de Shiva appelé aussi Parvati) que nous enseigne le yoga.

La représentation de Shiva nous montre qu’il est aussi le roi de la danse. Ainsi, son corps en mouvement a inspiré de nombreuses postures de yoga, il paraît même que pas moins de 84 000 asanas sont à l’origine de ses mouvements.

Lors de vos séances de méditation, vous l’aurez certainement remarqué, c’est Shiva que vous invoquez en récitant vos mantras comme le fameux « Om Namah Shivaya ».

Purusha 

Purusha est le Principe universel, c’est une chose imperceptible liée à la conscience cosmique. Dans le yoga, il représente le « vrai soi », c’est ce à quoi nous aspirons tous, le but ultime de la pratique yogique.

Le yoga nous enseigne qu’il existe deux réalités :

  • Purusha : la conscience, l’âme qui sont imperceptibles
  • Prakriti : la nature, la matière primordiale ou ce qui est perceptible

Ces deux réalités sont étroitement liées, leur interaction est à l’origine de tout ce que nous percevons et de ce qui nous permet de percevoir.

Purusha est l’observateur, la conscience qui observe « Prakriti ».

Prakriti 

Il est difficile d’évoquer « Purusha » sans parler de « Prakriti ». Prakriti, comme cité plus haut, est la matière primordiale, l’origine de toutes choses ou la cause.

Prakriti active Purusha qui l’observe, l’un ne va pas sans l’autre, ils sont indissociables, car Prakriti réalise ce que le Purusha a conçu. Un peu comme un programme informatique qui a besoin d’un ordinateur pour le faire fonctionner. Prakriti est le logiciel et Purasha son ordinateur.

Atman

Ce mot sanskrit signifie « Soi » ou « souffle ». Atman est le principe essentiel, en pratiquant le yoga, vous essayez d’éveiller votre conscience du Soi. La méditation permet de révéler notre véritable Soi intérieur.

Il renvoie directement au Brahman, car il est, comme lui, la conscience absolue. Atman (le vrai Soi) est l’opposition de l’ego.

Selon la philosophie hindoue « atman » est le souffle vital à partir duquel s’organise tout être vivant.

Mudra           

Mudra signifie « signe ». Ces signes s’effectuent à l’aide des mains que l’on vient positionner de manière bien spécifique. Les mudras accompagnent le plus souvent un acte spirituel.

Cette technique de positionnement des mains en joignant les doigts agit sur la circulation de l’énergie et donc sur le corps et l’esprit. Tout comme les asanas, les mudras permettent de trouver l’équilibre de l’être et de l’harmoniser avec l’univers.

À tout bien réfléchir, il n’y a rien de surprenant dans le fait que la pratique du mudra aide à la circulation des énergies, car nos mains, terminaison de notre corps, ne sont elles pas criblées de points énergétiques ?

Un exemple de mudra pour ne plus vous méprendre en cours de yoga et regarder votre collègue du coin de l’œil pour le copier : anjali mudra.

C’est le mudra de demande et de remerciement, ce signe lie le spirituel et le matériel, l’énergie solaire et l’énergie lunaire, le yin et le yang. Il s’exécute en joignant les mains à la poitrine, devant le chakra du cœur qui apporte paix et amour et rétablit ainsi l’harmonie.

Shanti 

En sanskrit « shanti » veut dire « paix ». Dans la pratique du yoga, on l’utilise comme mantra que l’on chante lors d’une méditation. « Om shanti shanti shanti » répété 3 fois est une façon pour les yogis de terminer leur séance pour trouver la paix intérieure.

Chanter le mantra shanti peut aider à soulager le stress, à éveiller les sens, il aide à la relaxation et permet de se concentrer.

Savasana

Savasana est le doux nom d’une des asanas (postures) les plus faciles à réaliser. En français sa traduction est bien moins glamour, car « savasana » se traduit par « posture du cadavre ».

Vous comprendrez tout le sens de cette traduction dans l’exécution de cette position. Elle se pratique :

  • allongé sur le dos ;
  • les bras le long du corps légèrement écartés, les paumes de mains face au ciel ;
  • les pieds écartés.

La simplicité de savasana n’enlève en rien ses bienfaits, elle permet à celui qui la pratique une profonde relaxation. Comme elle ne requiert aucun muscle, le système nerveux est totalement relâché et les énergies peuvent ainsi circuler en toute liberté.

Prenez le temps à la fin de votre séance de yoga et laissez-vous envouter par savasana.

Namaste 

En Inde « Namaste » est le salut, il veut dire « salutation » ou plus précisément « je m’incline devant votre forme ».

Namaste s’accompagne d’un geste des mains, on en distingue trois :

  • les mains jointes au-dessus de la tête en signe de salut au Divin ;
  • les mains jointes devant le visage pour saluer nos guides spirituels ;
  • les mains jointes devant le chakra du cœur, c’est celui que vous utiliserez pour saluer votre professeur de yoga à la fin de votre cours.

Ce geste est un signe de reconnaissance d’une âme envers une autre âme.

Ommm  

Aum ou Om est une syllabe sanskrite chantée lors de la récitation des mantras. « Ommm » est un mantra puissant, le mantra « primordial » dont la vibration du son aurait permis de structurer l’univers.

Chaque lettre de « aum » est un symbole :

  • « A » comme le commencement, la naissance, il représente le dieu créateur Brahma ;
  • « U » comme la vie, la continuation, il représente Vishnu ;
  • « M » pour la fin de toute chose, c’est-à-dire la mort, représentée par Shiva.

 


2 Réponses

Angelo Houndemikon
Angelo Houndemikon

février 20, 2021

J’ai aimé votre article.

Chris
Chris

février 18, 2021

Merci pour cet article, vous regroupez les expressions les plus importantes et ce lexique aide beaucoup les débutants comme moi :)

Laisser un commentaire

Je ne suis pas un robot
Réduction & Newsletter !